Aller au contenu

Le conte de randonnée à l’école Escale

Une classe a créé la situation initiale, une autre l’élément déclencheur et une formulette, les suivantes les différents personnages qui intervenaient dans l’histoire, et la dernière classe la situation finale. Un travail d’équipe pour aboutir à la création d’une histoire, d’un livre unique et d’un enregistrement sonore dynamique, nos animatrices vous dévoilent les coulisses du projet Le tigre à la ceinture multicolore !

Dans le cadre de notre projet Il était 1001 fois créé en collaboration avec Place aux Livres, cette année 2021-2022, nous sommes intervenues à l’école Escale du Centre Hospitalier Neurologique William Lennox à Louvain-la-Neuve. Un projet qui d’avance s’annonçait unique et riche auprès d’enfants hospitalisés âgés de 3 à 21 ans. Nous avons dû imaginer et mettre sur pied une série de deux ateliers pour atteindre l’objectif fixé par les professeurs.

Notre premier atelier de découverte et d’exploration du conte de randonnée a rassemblé toutes les classes de primaires en même temps et toutes les classes de secondaire ensuite. Lors de cet atelier, nous leur avons raconté des contes de randonnée, oralement, en kamishibaï et en théâtre d’ombre afin de les initier aux différentes techniques de « racontage ». Après chaque histoire, nous avons joué avec eux à remettre les éléments du conte dans l’ordre via différents supports : cailloux illustrés, planches de kami, marionnettes et petits objets. Cela pour les aider à identifier les différentes structures de contes de randonnée en participant de manière active.

Le second atelier concernait la partie écriture de l’histoire. Pour cette étape-ci, nous sommes intervenues classes par classes. Nous avons créé des outils ( cartes, panneaux,…) sur mesure et adapté à ce type de public afin d’écrire l’histoire petit à petit en ayant la participation de chaque enfant. Nous souhaitions que tous les enfants puissent apporter leur touche, même minime, afin qu’ils s’approprient leur histoire.

L’attention de ce type de public ne dure pas longtemps nous avions donc prévu quelques petits jeux d’expressions et des histoires en plus entre les activités.

 

Les + du projet :

Après notre passage une auteure-illustratrice belge Catherine Pineur est venue à l’école et a illustré l’histoire avec les élèves. Un titre a été trouvé par les élèves et un livre a été imprimé. Chaque élève en a reçu un exemplaire.

Le résultat est surprenant ! Les dessins et le texte entrent en résonnance et chacun a pu y trouvé sa place tant dans l’écriture de l’histoire que dans la technique d’illustration. C’est vraiment une histoire réalisée par eux, pour eux !

Les élèves ont même eu envie d’aller plus loin et de faire une captation sonore de leur histoire, en y mettant des intonations, des voix et des bruitages….

Au final, les élèves se sont merveilleusement impliqués dans la totalité du projet et auront pu goûter à la création d’un livre de A à Z. Une belle expérience pour nous aussi car nous ne connaissions pas bien ce type de public et avons dû imaginé de nouveaux outils.

A refaire !

 

Découvrez le résultat du livre et de l’enregistrement sonore par les élèves ci-dessous !

Prestations liées

Il était 1001 fois – Fonds conte

La Maison du Conte et de la Littérature et Place aux livres (Service itinérant de lecture publique)…

Faire défiler vers le haut